claire-de-bouzigues

L’Huître de Bouzigues est certainement la meilleure du monde !

"Notre engagement : la qualité, la traçabilité et le prix de tous les produits que je sélectionne pour vous."

Claire de Bouzigues

L’huître de Bouzigues

L’huître de Bouzigues

L’huître est un mollusque marin bivalve qui se développe en mer et ne vit que dans l’eau salée. Les bébés huîtres sont appelés « naissains ».

En France les huîtres sont principalement cultivées sur la côte océane d’Arcachon à Veules les Roses. La production globale annuelle est d’environ 120 000 tonnes.

Jusqu’en 1971 l’huître creuse portugaise, la Crassostrea Angulata représentait plus de 85% de la production des littoraux français. Plus rustique et d’un élevage plus facile que l’huître plate, elle a été cultivée en France plate, elle a été cultivée en France à partir des années 1920.

A partir de 1967 la Crassostrea Angulata a développé une maladie des branchies qui a entraîné des mortalités importantes. En 1970 et 1971 cette maladie s’est généralisée, brutalement et massivement, sur toutes les côtes françaises induisant des mortalités qui pouvaient dépasser 80% de la production selon les secteurs.

En 1973 l’huître creuse portugaise est remplacée par l’huître creuse japonaise, la Crassostrea Gigas, introduite en France pour expérimentation à partir de 1969.

En méditerranée on trouve des huîtres, principalement sur l’étang de Thau pour un volume de production, qui représente environ 10% de la production française.

Deux Catégories d’huîtres sont présentes :

l’huître creuse, La Crassostrea Gigas, elle est cultivée sur les tables de l’étang de Thau,

l’huître plate, L’Ostrea edulis, qui est présente de manière naturelle en mer. Elle n’est que très rarement cultivée par les conchyliculteurs à titre expérimental.

Leur système de reproduction est différent : l’huître creuse est ovipare alors que l’huître plate est vivipare.

Paste your AdWords Remarketing code here